Accueil > La résidence > La genèse / le projet

La genèse / le projet

Compositeur majeur du XXème siècle, Olivier Messiaen aimait se réfugier dans sa maison acquise en 1936, à Petichet, sur la commune de Saint-Théoffrey, où les divers éléments du paysage – lacs, montagnes, oiseaux… – nourrissaient son inspiration musicale. La propriété est sise sur un site désormais classé ENS (Espace naturel sensible). Composée d’un grand terrain arboré et littoral, d’une maison rustique et d’un petit chalet qu’il fit construire ensuite, cette propriété était son lieu favori de retraite, de travail et d’écoute sur le chant des oiseaux.

Après sa mort en 1992, Yvonne Loriod Messiaen décide de créer une fondation, placée sous l’égide de la Fondation de France, chargée du rayonnement et de la défense de l’intégrité de l’œuvre d’Olivier Messiaen.

Cette fondation, née en 1995 et administrée par de fervents connaisseurs de Messiaen (dont Catherine Massip, présidente, Claude Samuel, Gilbert Amy et d’autres personnalités du monde musical), a permis la réalisation de la Maison Messiaen, tout en veillant à la protection des archives, à l’exercice du droit moral attaché à son œuvre, au soutien à des concerts (dont le Festival Messiaen au Pays de la Meije), ainsi qu’à l’aide à de jeunes créateurs ou chercheurs se consacrant à son œuvre. La fondation fut placée sous le patronage de personnalités prestigieuses comme Mstislav Rostropovitch ou Pierre Boulez, qui compta parmi les élèves de Messiaen.

Lieu dédié à la mémoire du compositeur et de son art, la Maison Messiaen, à Petichet désormais propriété de la Communauté de communes de la Matheysine, du Pays de Corps et des Vallées du Valbonnais, accueillera des artistes et chercheurs – compositeurs, interprètes, poètes, plasticiens ou ornithologues...–dans le cadre d’un projet artistique et culturel confié à l’AIDA (Agence Iséroise de Diffusion Artistique), dirigée par Bruno Messina, qui porte en outre le Festival Berlioz.

En plus des espaces réservés aux artistes, une salle de la propriété sera dédiée à l’accueil des publics et offrira un espace d’exposition consacré à Messiaen et son œuvre. Y seront aussi accueillis des conférences et master-classes.

Elève d’Olivier Messiaen, le pianiste Roger Muraro qui eut souvent le privilège de résider à Petitchet à l’invitation du maître, inaugurera cette résidence dès l’été 2016, en compagnie de quelques étudiants, redonnant ainsi au lieu sa vocation originale.