Accueil > A propos > Les acteurs du projet

Les acteurs du projet

La Fondation Messiaen

La Fondation Olivier Messiaen agit pour le rayonnement et la défense de l’intégrité de l’œuvre d’Olivier Messiaen, l’un des compositeurs majeurs de la musique contemporaine en France au XXème siècle.

La Fondation Olivier Messiaen a été créée en 1995 sous l’égide de la Fondation de France par sa veuve Yvonne Loriod Messiaen 3 ans après le décès de son mari, pianiste et organiste. Olivier Messiaen est une figure majeure de la musique contemporaine française de la seconde moitié du XXème siècle, à la fois par ses compositions, mais aussi par l’enseignement qu’il a dispensé au sein du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris.

Faire rayonner l’œuvre d’Olivier Messiaen

La fondation va permettre la création d’un site Olivier Messiaen (musée, concerts, master class…) à Petitchet dans l’Isère, et contribue à la conservation de manuscrits, annotations d’œuvres, et fonds documentaires, une grande partie de ces documents ayant été confiés à la Bibliothèque Nationale de France. Dans ce cadre, elle participe à la mise à jour du catalogue raisonné de ses œuvres.

Elle apporte également son soutien à de jeunes compositeurs et pianistes, ainsi qu’à des chercheurs ou auteurs se consacrant à l’œuvre d’Olivier Messiaen.

La Fondation de France

Forte de 45 ans d’expérience, la Fondation de France est le premier réseau de philanthropie en France. Il réunit fondateurs, donateurs, experts bénévoles, salariés et des milliers d’associations, tous engagés et portés par la volonté d’agir.

Dans tous les domaines de l’intérêt général, la Fondation de France agit au présent et prépare l’avenir :

  • en répondant aux besoins des personnes vulnérables, avec des actions favorisant le lien social et respectant leur dignité et leur autonomie ;
  • en développant des solutions porteuses d’innovation et de progrès social, qu’il s’agisse de recherche médicale, d’environnement, d’éducation, de culture ou de formation.

La Fondation de France intervient de deux façons :

  • à travers ses propres programmes d’actions,
  • à travers les 808 fonds et fondations qu’elle abrite.

Indépendante et privée, la Fondation de France ne reçoit aucune subvention et ne peut agir que grâce à la générosité des donateurs.
Au total, plus de 150 000 projets d’intérêt général ont été soutenus depuis 1969, année de sa création.

La Communauté de Communes de la Matheysine

Depuis le 1er janvier 2014, la Communauté de Communes de la Matheysine a fusionné avec la Communauté de Communes du Pays de Corps, la Communauté de Communes des Vallées du Valbonnais et le Syndicat Intercommunal de Collecte et de Traitement des Déchets Ménagers. Cette nouvelle grande Communauté de Communes regroupe 44 communes et 64 conseillers communautaires.

L’Agence Iséroise de Diffusion Artistique

L’AIDA (Agence Iséroise de Diffusion Artistique) est un établissement public de coopération culturelle (EPCC) créé en 2004 à l’initiative du Conseil général de l’Isère, de la Communauté de Communes du Pays de Bièvre-Liers (aujourd’hui Bièvre Isère Communauté) et de la commune de La Côte-Saint-André. C’est l’une des premières structures culturelles en France à adopter le nouveau statut d’EPCC créé par la loi de janvier 2002 afin de favoriser la coopération entre les collectivités territoriales pour porter des projets culturels et gérer un service public de la culture.

L’AIDA organise des actions culturelles majeures du Département de l’Isère :

  • Le Festival Berlioz à La Côte-Saint-André
  • Les Allées Chantent, un tour d’Isère en 80 concerts
  • A travers chants, projet choral à vocation sociale
  • La Maison Messiaen, résidence d’artistes en Matheysine
  • Le Jeune Orchestre Européen Hector Berlioz

Proche du Département de l’Isère, l’AIDA est son principal outil de diffusion du spectacle vivant. L’établissement est présidé par Patrick Curtaud, Vice-Président du Conseil général en charge de la Culture, du Patrimoine et de la Coopération décentralisée. Son conseil d’administration est composé de représentants des tutelles territoriales qui la subventionnent et de personnalités qualifiées. C’est en lien direct avec ces personnes que travaille le directeur, Bruno Messina.