Trio Hélios et Albane Carrère

Dans le cadre du partenariat entre la Maison Messiaen et La Belle Saison, le Trio Hélios et la mezzo-soprano Albane Carrère sont en résidence autour d’un programme consacré à l’âme slave. Trois concerts et actions pédagogiques sont aussi proposés au public isérois dans le cadre Des Allées Chantent.

L’âme slave : pur fantasme ou expression d’une émotion perceptible ? Accompagné par la mezzo-soprano Albane Carrère, le jeune Trio Hélios relève le pari d’un programme consacré à l’Est. Des figures tutélaires, celles de Dvořák et de Chostakovitch, dialoguent avec d’autres à redécouvrir : le Russe Anton Arensky, prématurément emporté en 1906 et le Tchèque Vítězslav Novák, qui fut l’élève favori de Dvořák. Poésie et musique, chant populaire et genres savants : le rapprochement de ces quatre compositeurs dévoile un sens de l’émotion, une gravité tragique que guette l’humour noir. De l’expression d’une jeune nation à la mélancolie d’une enfance perdue, les Chansons tziganes de Dvořák, composées à l’orée des années 1880, empruntent autant au chant populaire qu’à la mélodie de salon. Lorsqu’en 1967, Chostakovitch s’empare des textes d’Alexandre Blok, écrivain fulgurant disparu aux premiers temps de la révolution bolchévique, il transpose une poésie mystique et visionnaire. Les images fulgurantes de ce pionnier de la modernité littéraire électrisent l’imagination du musicien vieillissant rappelant combien, pour Chostakovitch, la musique de chambre fut un refuge face aux hostilités du pouvoir soviétique. Deux trios prolongent ces cycles lyriques : au ton élégiaque du Trio d’Arensky (1894) répond la flamme de l’œuvre de Novak (1902).

 

 

Biographies

Trio Hélios

Camille Fonteneau, violon
Raphaël Jouan, violoncelle
Alexis Gournel, piano

Le Trio Hélios voit le jour en 2014 d’une passion commune de trois amis pour l’univers varié du répertoire pour trio avec piano.  L’ensemble s’est imposé au cours des années sur les scènes françaises et internationales.

Il se produit dans des salles prestigieuses (le Wigmore Hall, la Philharmonie de Paris, la salle Cortot…) et s’illustre dans de nombreux concours internationaux : il a notamment remporté le deuxième prix du Concours International de Musique de Chambre de Trondheim (2019).

D’un matin de printemps, leur premier album salué par la critique regroupant les œuvres de Saint-Saëns, Ravel et Lili Boulanger vient de paraître chez le label Mirare.

Diplômé du CNSMD de Paris dans les classes de Claire Désert, Itamar Golan et François Salque, le Trio Hélios bénéficie régulièrement de conseils de personnalités telles que le Trio Wanderer, les quatuors Ebène, Talich et Modigliani, Emmanuel Strosser ou encore Gary Hoffmann. Depuis 2018, il est également sélectionné comme Ensemble ECMA – European Chamber Music Academy – lui permettant de se perfectionner à travers l’Europe avec des professeurs tels que Hatto Beyerle, Johannes Meissl, Patrick Jüdt ou Avedis Kouyoumdijan.

Albane Carrère
Albane Carrère, mezzo-soprano
 

Diplômée du Conservatoire Royal de Musique et du Koninklijk Conservatorium, la mezzo-soprano Albane Carrère fait ses débuts à l’opéra en 2008 dans le rôle de Mallika dans Lakmé (Delibes) à l’opéra de Gand.

Récemment, elle est Clotilde dans Norma à l’Opéra de Saint-Étienne, avant de chanter divers programmes de concerts à Bruxelles, en France et en Chine (Shenzhen et Shanghai).

La saison dernière, elle est entre autres Marie dans Moise et Pharaon au Festival Rossini de Wildbad, et Cherubino dans Nozze di Figaro à l’Opéra Grand Avignon.

Parmi ses projets cette saison et la saison prochaine, citons par exemple Annina (La Traviata) en tournée au Japon (production Opéra de Trieste), The woman dans This is the End (création de Jean-Luc Fafchamps) à La Monnaie De Munt mais aussi Mercedes (Carmen) puis Annina (La Traviata) à l’Opéra de Toulon, et Idamante (Idomeneo) à Opéra Grand Avignon.

Elle sort également deux disques : Mozart avec les Flamands noirs et Schubert avec le quatuor Alfama.